Histoire de l'art

   Cycle Histoire de l'Art : Mercredi 9 janvier 2019 à 18h30 au cinéma d’Albret à VIEUX-BOUCAU

 

GRANDEUR NATURE : L’art se met au vert !

« L’art, c’est l’homme ajouté à la Nature. »

Francis Bacon

L’homme a toujours dialogué avec la Nature, et sans doute l’art est-il le premier vecteur de cet échange. Les différents rôles qu’elle tient dans cette liaison - symbole, modèle, support ou encore matériau – témoignent de l’assurance toujours plus grande dont l’homme fait preuve à son égard.

Une assurance qui a été une nouvelle fois gagnée à la Renaissance… La figuration médiévale nécessite en effet un langage exclusivement symbolique, nul besoin de créer l’illusion du réel. Dieu est le grand architecte de l’Univers, qu’il pourvoit des quatre éléments : l’eau, la terre, le feu et l’air. En rupture à cela, le XVème siècle ouvre une fenêtre sur le monde et stimule le regard quasi-scientifique de l’artiste. La Nature est observée, scrutée, analysée, décortiquée ; le « paysage » voit alors le jour.

La mimésis déterminera ainsi des siècles de création, poussant l’homme toujours plus loin dans le désir d’avoir le dessus sur la Nature. Il faudra attendre les années 60 pour que son indépendance et son honneur lui soient rendus dans le cri d’alarme artistique du Land Art, et sa suprématie revendiquée au travers des propositions de l’art contemporain.

Voici donc ces quelques sentiers, a priori tous balisés, qui vous sont proposés pour une promenade artistique prometteuse de jolies découvertes…

Conférence présentée par Jean Philippe MERCẺ Conseiller pédagogique départemental en Arts Visuels, formateur en Histoire de l’Art pour les Pyrénées Atlantiques.

Entrée adhérents et partenaires : 5€ - autres : 8€

En partenariat avec l’association « La Voix des Boucalais »

 

Prochaine conférence histoire de l’art :  mercredi 13 février 2019 – Vieux Boucau 18h : Art et pouvoir : des œuvres politiques

 

  Cycle Histoire de l'Art : Mercredi 13 février 2019 à 18h au cinéma d’Albret à VIEUX-BOUCAU

ART & POUVOIR : Des œuvres politiques

« Le roi n’est vraiment roi, c’est-à-dire monarque, que dans des images. »      

Louis Marin

Les liens entre art et pouvoir sont ancestraux, complexes et féconds… En effet, pour durer, le pouvoir doit assurer sa légitimité : dominer, convaincre, rassurer ou menacer. Il doit se donner à voir ; aussi l’image est-elle naturellement le vecteur le plus efficace de son affirmation, jusqu’à parfois devenir un outil de propagande. Sa représentation est donc un enjeu majeur de son assise, qu’il soit d’ailleurs politique, religieux ou économique.

Le pouvoir a besoin des artistes pour répandre son autorité, mais les artistes trouvent également chez les puissants, principaux commanditaires de l’histoire de l’art, le moyen d’être vus, diffusés, reconnus. La réciprocité de cette redevabilité n’est pour autant pas la seule justification de l’existence de ce couple uni. En effet, certains artistes useront de leur savoir-faire pour combattre, dénoncer, critiquer le pouvoir en place, jusqu’à parfois risquer la censure.

Symboles et attributs du pouvoir, images stéréotypées du monarque, œuvres de résistance, de contestation ou de réveil des consciences : observons ces quelques propositions iconiques qui nous montreront que quelle que soit le positionnement de l’artiste face au pouvoir, celui-ci n’en reste pas moins une véritable fabrique à œuvres d’art…

Conférence présentée par Jean Philippe MERCẺ Conseiller pédagogique départemental en Arts Visuels, formateur en Histoire de l’Art pour les Pyrénées Atlantiques.

Entrée adhérents et partenaires : 5€ - autres : 8€

En partenariat avec l’association « La Voix des Boucalais »

 

Prochaine conférence histoire de l’art :  mercredi 6 mars 2019 – Vieux Boucau 18h : le Fil ! quand l’Art y tient.

 

    Cycle Histoire de l'Art : Mercredi 6 mars 2019 à 18h au cinéma d’Albret à VIEUX-BOUCAU

LE FIL : Quand l’art y tient…

« Tout tient à un fil, on est toujours en péril. »      

Alberto Giacometti

Produit de la nature autant que de la culture humaine, outil et savoir-faire intemporel, le fil a permis à l’homme de révéler sa capacité d’adaptation et de création. Lier, nouer, attacher, suspendre, puis coudre, tisser, broder ; autant d’actions et de fonctions devenues indispensables.

Sa présence et son utilisation sont à ce point universelles qu’il s’inscrit dans les mythes et les légendes de l’humanité. Symbole mythique et temporel, le fil du destin se déroule par exemple d’entre les mains des Parques, d’Ariane ou encore de Pénélope pour matérialiser la fragilité et l’éphémérité de la vie.

Le fil renvoie également à l’activité des mains qui le manipulent. Il exige doigté et précision, apprentissage et transmission. Matériau sensible et fragile, il est de plus en plus adopté par les artistes contemporains, tant pour sa plasticité – pureté de la ligne, outil de création, de sculpture et de structure – que pour sa charge symbolique : par un lien unique et direct, ou par l’enchevêtrement et le nœud, le fil connecte l’homme aux siens et au monde. À notre époque d’hyper-connexion et des réseaux de communication, le fil, même invisible, n’a jamais été aussi présent…

 

Conférence présentée par Jean Philippe MERCẺ Conseiller pédagogique départemental en Arts Visuels, formateur en Histoire de l’Art pour les Pyrénées Atlantiques.

Entrée adhérents et partenaires : 5€ - autres : 8€

En partenariat avec l’association « La Voix des Boucalais »

 

Prochaine conférence histoire de l’art :  mercredi 3 avril 2019 – Vieux Boucau 18h : TIC-TAC quand l’Art prend le temps !

    Cycle Histoire de l'Art : Mercredi 3 avril 2019 à 18h au cinéma d’Albret à VIEUX-BOUCAU

 

TIC, TAC : Quand l’art prend le temps.

« Le Temps mûrit toutes choses. Le Temps est père de la Vérité. »

François Rabelais

Quel concept étrange que celui du temps… Tout à la fois prégnant et insaisissable.

L’homme, dans son irrépressible besoin de maîtriser le monde, ne peut d’ailleurs pas le mesurer, ou alors seulement son écoulement…

Les Grecs le personnifiaient par Chronos, ce vieillard plein de sagesse à la longue barbe grise, et Kairos, le jeune homme aux pieds ailés et à l’arrière de la tête chauve… Chronos le temps qui coule inlassablement, et Kairos l’instant décisif, celui de l’opportunité que l’on saisit (par les cheveux, d’où sa calvitie partielle… !).

Qu’il s’étire ou se suspende, s’éloigne ou nous rattrape, le temps ne nous laisse jamais indemnes. Il est donc tout à fait naturel que les artistes aient dialogué avec cette notion, tantôt dans l’affrontement, tantôt la complicité.

Des œuvres conçues pour y résister et gagner l’éternité aux créations éphémères, des figures allégoriques aux vanités qui en rappellent sa fuite inexorable, de la mémoire collective qui s’y construit aux narrations individuelles qui s’y fondent, prenons le temps, enfin, et ouvrons les yeux !

Conférence présentée par Jean Philippe MERCẺ Conseiller pédagogique départemental en Arts Visuels, formateur en Histoire de l’Art pour les Pyrénées Atlantiques.

Entrée adhérents et partenaires : 5€ - autres : 8€

En partenariat avec l’association « La Voix des Boucalais »

 

Prochaine conférence histoire de l’art : mercredi 15 mai 2019 – Vieux Boucau  18h : le livre, l’Art à la page !.

  

   Cycle Histoire de l'Art : Mercredi 15 mai 2019 à 18h au cinéma d’Albret à VIEUX-BOUCAU

LE LIVRE : L’Art à la page !

« Qui que vous soyez qui voulez cultiver, vivifier, édifier, attendrir, apaiser, mettez des livres partout »       Victor Hugo

Le livre est un objet hautement symbolique. Héritier de la tablette, du rouleau, du codex ; il incarne le besoin millénaire de l’homme d’inscrire dans le temps et le partage une pensée, une découverte, une règle. C’est ainsi qu’il devient naturellement le sérieux symbole de la sagesse, du savoir, de la loi, divine ou humaine.

Historiquement, le livre est également un objet précieux, de par son caractère unique, ses motifs enluminés d’or fin, son parchemin. Lorsque l’imprimerie et l’utilisation du papier lui ouvrent la reproductibilité industrielle, il garde pour autant sa préciosité, devenue cette fois symbolique, en tant que moyen universel d’accéder au savoir, à l’art et à la culture.

Ainsi, qu’il soit sacré ou profane, ouvert ou fermé, seul ou en collection, le livre représenté interroge systématiquement la relation de son contenu à celui qui le possède, à savoir le lecteur. C’est un moyen de le montrer tour à tour riche, puissant, pieux, cultivé, politisé, ouvert sur le monde, curieux. C’est un outil pour mieux raconter l’homme dont il participe finalement au portrait.

Après des siècles de représentation, les artistes modernes puis contemporains se saisissent également de l’objet, cette fois comme outil et support de création plastique, pour ainsi mieux le déchirer, le creuser, l’accumuler, le sculpter. C’est donc décidément une bibliothèque artistique très fournie qu’il vous est proposé de visiter !

Conférence présentée par Jean Philippe MERCẺ Conseiller pédagogique départemental en Arts Visuels, formateur en Histoire de l’Art pour les Pyrénées Atlantiques.

Entrée adhérents et partenaires : 5€ - autres : 8€

En partenariat avec l’association « La Voix des Boucalais »

Prochaine conférence histoire de l’art : mercredi 5 juin 2019 – Vieux Boucau 18h : Art & Musique, du son dans les œuvres !