Art contemporain

 

   Sortie Parcours Art contemporain mercredi 30 janvier 2019 : BILBAO

 Sortie complète depuis le 23 décembre 2018 !!

Aliette et Danielle nous proposent une sortie à Bilbao pour profiter de très belles expositions au Musée des Beaux-Arts et au Musée Guggenheim.

 

Matin au Musée des Beaux-Arts :  Après 68 - Juan Munoz - ABC du Musée 

 https://www.museobilbao.com/exposiciones.php

Après-midi au Musée Guggenheim : De Van Gogh à Picasso, le legs Thannauser - Giacometti - Diana Thater

 https://www.guggenheim-bilbao.eus/fr/expositions/

 

Modalités pratiques :

Départ 7h de Soustons devant salle Roger Hanin.

Arrêt 7h30 à Capbreton au parking du stade de rugby.

Retour vers19h.

Participation financière 45€  38 € comprenant le transport, les entrées aux musées. Repas libre non inclus.

Les inscriptions se feront dans l'ordre d'arrivée des mails à notre adresse Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. exclusivement !

Merci de préciser votre lieu de rendez-vous : Soustons/Capbreton.

Votre règlement est à adresser à UTL Landes Côte Sud, 18 rue de Moscou – 40140 SOUSTONS. Une confirmation par mail vous sera adressée.

Le chèque n’est pas encaissé avant le 30 janvier.

Départ 7h de Soustons devant salle Roger Hanin.

Arrêt 7h30 à Capbreton au parking du stade de rugby.

 

La Collection Thannhauser

La Collection Thannhauser du Guggenheim propose actuellement un voyage survolant l'art de l’avant-garde en France à la fin du XIXe et début du XXe siècle, tels que Paul Cézanne, Edgar Degas, Édouard Manet, Vincent van Gogh et d'autres créateurs ayant cherché à libérer l’art des genres et des conventions académiques en abordant des techniques et des sujets modernes. Les expériences révolutionnaires avec des matériaux et des méthodes que ces artistes développèrent dès la fin du XIXe siècle allaient ouvrir la voie à de nouveaux styles encore plus radicaux au siècle suivant lorsque des artistes comme Georges Braque et Pablo Picasso s’imposeraient en première ligne. 

 

 

 

Alberto Giacometti

Cette exposition retrace quatre décennies de production d’Alberto Giacometti (1901–1966), un des artistes les plus influents du XXe siècle. Le long de plus de 200 sculptures, peintures et dessins, cette exposition offre une perspective singulière de l’œuvre de cet auteur et met en lumière l’extraordinaire fonds artistique et documentaire constitué par la veuve de l’artiste, Annette, aujourd’hui conservé à la Fondation Giacometti de Paris.

 

 

Diana Thater

Depuis les années 1990, Diana Thater (San Francisco, 1962) a été une pionnière de l'installation vidéo et a combiné les nouvelles technologies de l'image en mouvement avec des formes qui défient les conventions narratives de la vidéo et du cinéma. En manipulant la couleur dans l'espace d'exposition et en utilisant des écrans et moniteurs comme support visuel, les œuvres de Thater proposent des dialogues décrivant les grandes étapes de l'histoire de l'art – de l'impressionnisme au minimalisme – en abordant également les questions les plus pointues de la culture contemporaine.

Parmi les thèmes clés du travail de Thater figurent les conditions de la vie animale résultant de l'action humaine. Un monde en fuite (2016–17) présente deux installations jumelles, récemment réalisées au Kenya, où l'artiste observe la vie et l'habitat de deux espèces menacées – les rhinocéros et les éléphants – et évoque les économies illégales qui menacent leur survie. Aussi radical que la réalité observe de près Soudan, le dernier rhinocéros blanc vivant au monde, ainsi que les gardes qui le protègent des braconniers dans la réserve d'Ol Pejeta. Un monde en fuite, dont l'exposition tire son titre, dépeint un troupeau d'éléphants et leur habitat dans les collines de Chyulu. Les deux œuvres présentent le même regard distant, descriptif et parfois errant ; toutes deux surveillent leurs sujets d’observation en silence et, tacitement, en nous invitant à considérer leur existence sur la planète ainsi que leur disparition imminente.

 

 

 

 

ARCHITECTURE EFFECTS

Sur la base d'une initiative conjointe du Guggenheim Museum Bilbao et du Solomon R. Guggenheim Museum de New York, Architecture Effects  propose un regard novateur sur les corrélations et les connexions entre art et architecture à l'ère numérique. L'origine de l'exposition n'est autre que le bâtiment du Musée, inauguré en 1997, comme premier exemple magistral d'une architecture rendue possible et développée par des moyens informatiques, 

 

 

Musée des Beaux-Arts

After 68

L'exposition anthologique After 68 présente : l'art et les pratiques artistiques au Pays basque 1968-2018, qui passe en revue cinq décennies d'art basque, renouvelant ainsi l'engagement du musée dans l'art contemporain de notre environnement le plus proche.

L'exposition commence deux ans après la fondation du groupe Gaur en l'année emblématique 1968, lorsqu'une nouvelle génération d'artistes basques nés dans les années quarante rejoindra la scène artistique et la partagera avec les vétérans membres du groupe. groupes de l’école basque, qui ont pour référence Jorge Oteiza et Eduardo Chillida. Prologue exceptionnel, l'exposition réunit des pièces extraordinaires: Hommage à Paul Klee (1955-1956) ou Portrait du Saint-Esprit (1958-1959) d'Oteiza, appartenant à des collections privées, et Abesti gogorra IV (1964) et Silent Music. (Musique tacite) I (1955) de Chillida, de la Fondation Juan March et du Kunstmuseum de Bâle, respectivement.

Juan Munoz

Lors de la deuxième réunion de cette année, le programme La Obra Invitada, présente une œuvre représentative de la carrière de Juan Muñoz (Madrid, 1953-Ibiza, 2001), considéré comme l'un des rénovateurs de la sculpture. Internationale des trois dernières décennies du XXe siècle.

Intitulée Suspensions et datée de 1997 , l’œuvre sera exposée au public dans l’ancienne salle du musée jusqu’au 2 juin 2019.

Il est composé de deux figures humaines (160 x 70 x 50 cm chacune), fabriquées en résine et dotées de traits et de vêtements indifférenciés. Ils restent dans une position artificielle et pratiquement identique, suspendus à 4,5 mètres du plafond par des cordes qui laissent la bouche ouverte. Malgré sa proximité, l'absence de communication entre eux transmet la solitude et l'étrangeté au spectateur. La finition grise monochrome accentue ces sensations et affecte le caractère anonyme des personnages.

 

 

 

 

 

L’ABC du musée

A  l'occasion de son 110e anniversaire , le musée présente l'exposition ABC . L'alphabet du musée de Bilbao, une proposition sans précédent qui occupe tout le vieux bâtiment - des salles 1 à 31 - après la profonde rénovation muséographique de ces derniers mois.

L'exposition est basée sur une idée originale avec laquelle le musée cherche à accompagner la rénovation de ses installations avec une nouvelle façon de montrer la collection aux visiteurs, offrant ainsi la possibilité d'un regard renouvelé. À cette fin, les critères habituels d'exposition des œuvres - chronologiques, ou selon les écoles et les auteurs - ont été remplacés par un alphabet étendu, qui comprend 27 lettres plus le digraphe 11 de l'alphabet espagnol et les digraphes basque ts, tx et tz. .

A rte, B ILBAO, C itoyen (ville), D Esira (désir), E Spejo, F riendship (amitié), G rotte, (caverne) H eriotza (mort), je ron (fer), J APON, K IROL (sport), L etra, Ll UVIA, M om (mOM), Nentendre (noir), Ñ abar (multicolore), O therness (otredad), P ietate (dommage), Q uiet (silencieux), R etrato, S Rêve, Terre (terre), Hu TS (vide), E TX e (maison), Bikoi TZ (double), U rdin (bleu), V ida, W ar (guerre), X , Y o, Z ubi (pont). 

De cette manière, un itinéraire composé de lettres et de mots en quatre langues est organisé, qui couvre l’histoire de l’art et la collection à travers différentes périodes et styles. Selon l'écrivain, "plus que le temps, ce sont les idées qui ont uni les œuvres, donnant à la collection un sens différent".

L'exposition rassemble des œuvres traditionnellement exposées dans les halls et d'autres objets artistiques qui ont rarement vu la lumière et qui sont généralement conservés dans les entrepôts. Cela met en évidence la richesse et la variété de la collection du musée de Bilbao, qui couvre principalement le XIIIe siècle à nos jours et qui représente les principaux épisodes artistiques de l'art occidental.

 

 

 

 

 

 

 

   Vendredi 7 décembre 2018 à 15h : Exposition à Peyrehorade - 18 rue Amédée Labarthe 

Nous avons la chance de pouvoir être reçus par Mr Lesgourgues qui nous fera visiter une partie de son imposante collection.

Cette exposition "Courant à contre-courant »" est l’aboutissement d’une passion familiale transmise de génération en génération.

Bien qu’essentiellement réputé pour son vin – et surtout son armagnac- le domaine de la famille Lesgourgues est aussi une terre d’accueil d’artistes contemporains.

En hébergeant des œuvres artistiques depuis les années 80, le château de Laubade dans le Gers a ainsi acquis un caractère unique dont l’environnement naturel déborde d’énergie positive

En effet, en parallèle de son métier de vigneron, Mr Lesgourgues a entreposé toutes les œuvres qu’il achetait dans l’ancienne usine à grains de ses parents dans le village de Peyrehorade.

Il organisait régulièrement des expositions pour son réseau d’amis et d’amateurs d’art confidentiels. Mais aujourd’hui, il est allé plus loin en créant avec son fils, Quasar, un fonds de dotation dont la vocation est d’assurer la pérennité de la collection, et en présentant une exposition accessible et destinée à un très large public.

Courant à contre-courant

 

Pierre André - Vincent Barré - François Boisrond - Joël Brisse - Pierre Buraglio - Damien Cabanes - Roland Cognet - Noël Cuin - Christophe Doucet - Daniel Gerhardt - Lionel Godart - Toni Grand - François jeune - Joël Kermarrec - Jean-Yves Langlois - Bertrand Lavier - Konrad Loder - François Martin - François Mendras - Pierre Nivollet - Bernard Pagès - Paul Pagk - Jean-Pierre Pincemin - Jean-Claude Pinchon - François Priser - Miguel Sancho - Christian Sorg - Dominique Thiolat - Florence Valay - Claude Viallat - Julião Sarmento 

Commissariat de l’exposition

Emmanuel Lesgourgues 

https://www.collection-quasar.com/coutant-a-contre-courant-2

Cette exposition d’une partie de la collection QUASAR sort, à plus d’un titre, des critères normatifs de présentation d’œuvres contemporaines. Les œuvres présentes de par l'originalité et la pertinence des engagements artistiques qu’elles contiennent, réclament une exigence de monstration. Les œuvres choisies appellent la nécessité du regard dynamique du spectateur et nous offrent la démonstration d’une complexité d’ordre artistique présente dès les années1960. 

Ces œuvres représentent un remarquable témoignage des grands courants esthétiques faisant autorité entre les années 1980 et 2000. Chaque artiste apporte sa contribution, bousculant à sa façon les identités et frontières entre les différents Arts. 

 

Modalités pratiques :

Groupe limité entre 15 et 20 personnes.

Les inscriptions se feront dans l'ordre d'arrivée des mails à notre adresse Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. exclusivement !

Merci de préciser votre lieu de rendez-vous : Soustons/Tyrosse ou directement sur place.

Une confirmation par mail vous sera adressée.

- Regroupement pour le covoiturage à 14H à SOUSTONS devant la salle Roger Hanin  puis à 14h20 à ST VINCENT DE TYROSSE emplacement de l'ancien centre Leclerc sur la route de Peyrehorade.

Pour ceux qui se débrouilleront seuls rendez vous devant la salle d'exposition à 15h au 18 rue Amédée Labarthe à PEYREHORADE.

 

 

Voilà un petit lien vers des photos prises lors de la visite, si quelques participants sont intéressés.
 
 
Avec le mot de passe:
caviar

 

 



 Vendredi 19 octobre 2018, sortie à Nay (proche Pau) : Parfums d'Iran

 En ce début de saison nous irons visiter une exposition à Nay le vendredi 19 octobre. Deux lieux vont nous accueillir, la Maison Carrée au centre de Nay et la Minoterie au bord du Gave de Pau. Ces deux sites présentent une exposition sur l'Art Contemporain Iranien.

Pourquoi Nay et pourquoi une exposition sur l'art iranien ?

En 1997 l'artiste iranien Chahab rachète la friche industrielle de la Minoterie en vue d'y créer un espace d'art contemporain. Une association, Nayart est créée en 1998 ; elle regroupe des bénévoles, des artistes et des amateurs d'art dont le but est de promouvoir l'art contemporain en milieu rural.à travers des expositions, des résidences d'artistes et une Artothèque.

Pour fêter les 20 ans de la Minoterie Chahab décide d'organiser une exposition d'art contemporain iranien répartie sur plusieurs sites des Pyrénées Atlantiques. Nous en visiterons donc deux.

-       La Maison Carrée restaurée en 1999 est un monument historique datant du XVI ème siècle. C'est un hôtel particulier avec 4 niveaux de loggias à l'antique autour d'une cour intérieure 

 

 

 

 

 

 

-       La Minoterie : le bâtiment complètement remis en état présente une partie de l'exposition ainsi que l'atelier de Chahab.

 

 

 

 

 

 

Nous passerons donc la journée à Nay avec la visite de la Minoterie dès 10h le matin puis repas sur place, ( nombreux petits restaurants ou pique nique possibles ) puis dès 14h45 nous irons à la Maison Carrée. Ces 2 visites seront guidées.

Un plan de Nay avec localisation des restaurants possibles vous sera remis dans l'autocar

En pratique:

Sortie en autocar, les horaires seront communiqués en temps utile. Départ place Roger Hanin à Soustons, arrêt à Saint-Vincent de Tyrosse (avenue d'Aspremont - parking ancien Leclerc).

Le tarif est de 30€  comprenant transport et visites guidées, hors repas.

plus d'informations  sur l'exposition : parfum d'Iran

 

 

    Parcours-découverte de l’art contemporain :

Aliette et son équipe vous invitent à découvrir l’art contemporain à travers un événement mensuel d’octobre à juin :

  • visite d’ateliers d’artistes régionaux,
  • grandes expositions à Bordeaux, Pau, Bilbao, Pampelune…
  • Chaque événement fait l’objet d’une communication et d’un tarif personnalisés.