Sortie Parcours Art contemporain mercredi 30 janvier 2019 : BILBAO

 Sortie complète depuis le 23 décembre 2018 !!

Aliette et Danielle nous proposent une sortie à Bilbao pour profiter de très belles expositions au Musée des Beaux-Arts et au Musée Guggenheim.

 

Matin au Musée des Beaux-Arts :  Après 68 - Juan Munoz - ABC du Musée 

 https://www.museobilbao.com/exposiciones.php

Après-midi au Musée Guggenheim : De Van Gogh à Picasso, le legs Thannauser - Giacometti - Diana Thater

 https://www.guggenheim-bilbao.eus/fr/expositions/

 

Modalités pratiques :

Départ 7h de Soustons devant salle Roger Hanin.

Arrêt 7h30 à Capbreton au parking du stade de rugby.

Retour vers19h.

Participation financière 45€  38 € comprenant le transport, les entrées aux musées. Repas libre non inclus.

Les inscriptions se feront dans l'ordre d'arrivée des mails à notre adresse Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. exclusivement !

Merci de préciser votre lieu de rendez-vous : Soustons/Capbreton.

Votre règlement est à adresser à UTL Landes Côte Sud, 18 rue de Moscou – 40140 SOUSTONS. Une confirmation par mail vous sera adressée.

Le chèque n’est pas encaissé avant le 30 janvier.

Départ 7h de Soustons devant salle Roger Hanin.

Arrêt 7h30 à Capbreton au parking du stade de rugby.

 

La Collection Thannhauser

La Collection Thannhauser du Guggenheim propose actuellement un voyage survolant l'art de l’avant-garde en France à la fin du XIXe et début du XXe siècle, tels que Paul Cézanne, Edgar Degas, Édouard Manet, Vincent van Gogh et d'autres créateurs ayant cherché à libérer l’art des genres et des conventions académiques en abordant des techniques et des sujets modernes. Les expériences révolutionnaires avec des matériaux et des méthodes que ces artistes développèrent dès la fin du XIXe siècle allaient ouvrir la voie à de nouveaux styles encore plus radicaux au siècle suivant lorsque des artistes comme Georges Braque et Pablo Picasso s’imposeraient en première ligne. 

 

 

 

Alberto Giacometti

Cette exposition retrace quatre décennies de production d’Alberto Giacometti (1901–1966), un des artistes les plus influents du XXe siècle. Le long de plus de 200 sculptures, peintures et dessins, cette exposition offre une perspective singulière de l’œuvre de cet auteur et met en lumière l’extraordinaire fonds artistique et documentaire constitué par la veuve de l’artiste, Annette, aujourd’hui conservé à la Fondation Giacometti de Paris.

 

 

Diana Thater

Depuis les années 1990, Diana Thater (San Francisco, 1962) a été une pionnière de l'installation vidéo et a combiné les nouvelles technologies de l'image en mouvement avec des formes qui défient les conventions narratives de la vidéo et du cinéma. En manipulant la couleur dans l'espace d'exposition et en utilisant des écrans et moniteurs comme support visuel, les œuvres de Thater proposent des dialogues décrivant les grandes étapes de l'histoire de l'art – de l'impressionnisme au minimalisme – en abordant également les questions les plus pointues de la culture contemporaine.

Parmi les thèmes clés du travail de Thater figurent les conditions de la vie animale résultant de l'action humaine. Un monde en fuite (2016–17) présente deux installations jumelles, récemment réalisées au Kenya, où l'artiste observe la vie et l'habitat de deux espèces menacées – les rhinocéros et les éléphants – et évoque les économies illégales qui menacent leur survie. Aussi radical que la réalité observe de près Soudan, le dernier rhinocéros blanc vivant au monde, ainsi que les gardes qui le protègent des braconniers dans la réserve d'Ol Pejeta. Un monde en fuite, dont l'exposition tire son titre, dépeint un troupeau d'éléphants et leur habitat dans les collines de Chyulu. Les deux œuvres présentent le même regard distant, descriptif et parfois errant ; toutes deux surveillent leurs sujets d’observation en silence et, tacitement, en nous invitant à considérer leur existence sur la planète ainsi que leur disparition imminente.

 

 

 

 

ARCHITECTURE EFFECTS

Sur la base d'une initiative conjointe du Guggenheim Museum Bilbao et du Solomon R. Guggenheim Museum de New York, Architecture Effects  propose un regard novateur sur les corrélations et les connexions entre art et architecture à l'ère numérique. L'origine de l'exposition n'est autre que le bâtiment du Musée, inauguré en 1997, comme premier exemple magistral d'une architecture rendue possible et développée par des moyens informatiques, 

 

 

Musée des Beaux-Arts

After 68

L'exposition anthologique After 68 présente : l'art et les pratiques artistiques au Pays basque 1968-2018, qui passe en revue cinq décennies d'art basque, renouvelant ainsi l'engagement du musée dans l'art contemporain de notre environnement le plus proche.

L'exposition commence deux ans après la fondation du groupe Gaur en l'année emblématique 1968, lorsqu'une nouvelle génération d'artistes basques nés dans les années quarante rejoindra la scène artistique et la partagera avec les vétérans membres du groupe. groupes de l’école basque, qui ont pour référence Jorge Oteiza et Eduardo Chillida. Prologue exceptionnel, l'exposition réunit des pièces extraordinaires: Hommage à Paul Klee (1955-1956) ou Portrait du Saint-Esprit (1958-1959) d'Oteiza, appartenant à des collections privées, et Abesti gogorra IV (1964) et Silent Music. (Musique tacite) I (1955) de Chillida, de la Fondation Juan March et du Kunstmuseum de Bâle, respectivement.

Juan Munoz

Lors de la deuxième réunion de cette année, le programme La Obra Invitada, présente une œuvre représentative de la carrière de Juan Muñoz (Madrid, 1953-Ibiza, 2001), considéré comme l'un des rénovateurs de la sculpture. Internationale des trois dernières décennies du XXe siècle.

Intitulée Suspensions et datée de 1997 , l’œuvre sera exposée au public dans l’ancienne salle du musée jusqu’au 2 juin 2019.

Il est composé de deux figures humaines (160 x 70 x 50 cm chacune), fabriquées en résine et dotées de traits et de vêtements indifférenciés. Ils restent dans une position artificielle et pratiquement identique, suspendus à 4,5 mètres du plafond par des cordes qui laissent la bouche ouverte. Malgré sa proximité, l'absence de communication entre eux transmet la solitude et l'étrangeté au spectateur. La finition grise monochrome accentue ces sensations et affecte le caractère anonyme des personnages.

 

 

 

 

 

L’ABC du musée

A  l'occasion de son 110e anniversaire , le musée présente l'exposition ABC . L'alphabet du musée de Bilbao, une proposition sans précédent qui occupe tout le vieux bâtiment - des salles 1 à 31 - après la profonde rénovation muséographique de ces derniers mois.

L'exposition est basée sur une idée originale avec laquelle le musée cherche à accompagner la rénovation de ses installations avec une nouvelle façon de montrer la collection aux visiteurs, offrant ainsi la possibilité d'un regard renouvelé. À cette fin, les critères habituels d'exposition des œuvres - chronologiques, ou selon les écoles et les auteurs - ont été remplacés par un alphabet étendu, qui comprend 27 lettres plus le digraphe 11 de l'alphabet espagnol et les digraphes basque ts, tx et tz. .

A rte, B ILBAO, C itoyen (ville), D Esira (désir), E Spejo, F riendship (amitié), G rotte, (caverne) H eriotza (mort), je ron (fer), J APON, K IROL (sport), L etra, Ll UVIA, M om (mOM), Nentendre (noir), Ñ abar (multicolore), O therness (otredad), P ietate (dommage), Q uiet (silencieux), R etrato, S Rêve, Terre (terre), Hu TS (vide), E TX e (maison), Bikoi TZ (double), U rdin (bleu), V ida, W ar (guerre), X , Y o, Z ubi (pont). 

De cette manière, un itinéraire composé de lettres et de mots en quatre langues est organisé, qui couvre l’histoire de l’art et la collection à travers différentes périodes et styles. Selon l'écrivain, "plus que le temps, ce sont les idées qui ont uni les œuvres, donnant à la collection un sens différent".

L'exposition rassemble des œuvres traditionnellement exposées dans les halls et d'autres objets artistiques qui ont rarement vu la lumière et qui sont généralement conservés dans les entrepôts. Cela met en évidence la richesse et la variété de la collection du musée de Bilbao, qui couvre principalement le XIIIe siècle à nos jours et qui représente les principaux épisodes artistiques de l'art occidental.