Le dessin : Quand l’art a bonne mine…

 

 Mercredi 10 janvier 2018 à 18h au cinéma d’Albret à VIEUX-BOUCAU

Conférence présentée par Jean Philippe MERCẺ Conseiller pédagogique départemental en Arts Visuels, formateur en Histoire de l’Art pour les Pyrénées Atlantiques.

Entrée adhérents et partenaires : 5€ - autres : 8€

En partenariat avec l’association « la voix des Boucalais »

 

Le dessin : Quand l’art a bonne mine…

« Le dessin est la base de tout. »
Alberto Giacometti

Avant qu’il ne soit consacré par la bande-dessinée, ou qu’il ne prenne son indépendance dans l’art contemporain, le dessin a paradoxalement et généralement manqué de considération de la part du public, en simple relevé d’observation, ou œuvre en devenir qu’il pensait y voir. Pour autant, les artistes ont toujours estimé ce fabuleux moyen de capturer le réel, dans cette trace d’une pensée en action qu’est résolument le dessin.

C’est en effet la plus ancienne forme de la création - la plus immédiate également – le langage universel des architectes, stylistes, designers, paysagistes, chorégraphes, ingénieurs, artistes, etc. ; tous ces êtres en réflexion, création ou transmission qui trouvent là le moyen le plus pertinent de donner corps à l’idée.

Le dessin est pluriel : ébauches, croquis ou études, cartes, plans ou schémas, dessin d’art, de presse ou judiciaire, sur papier, corps ou mur… autant de techniques, de formes, de supports qui esquissent son caractère premier et fondamental ; ce refuge exceptionnel de créativité et de liberté.

 

Sortie Bilbao

   Sortie Bilbao mercredi 24 janvier 2018

Dans le cadre de son parcours Art contemporain, l'Université du Temps libre vous propose deux expositions majeures qui vont nous conduire à Bilbao le mercredi 24 janvier

  • Le musée Guggenheim présente une exposition de tableaux de David Hockney
  • et le musée des Beaux-Arts regroupe des œuvres d’Arcimboldo

David Hockney :

Après une grande exposition paysagiste en 2012 dont certains se souviennent sans doute, David Hockney revient à la contemplation tranquille qu'implique de peindre des portraits. Pendant plusieurs mois, il fut complètement absorbé par le portrait et commença à inviter dans son atelier des gens de son entourage, sa famille, ses amis et des connaissances, y compris des travailleurs de son atelier, d'autres artistes et des conservateurs et galeristes.

Toutes les œuvres réalisées à cette époque ont la même taille, et montrent un modèle assis sur une même chaise devant un même fond bleu, toutes ont été peintes en trois jours. Pourtant, la virtuosité picturale de Hockney fait émerger sur la toile d'une manière chaleureuse et instantanée les différentes personnalités de ses modèles. 

 

 

 

Arcimboldo :

 Célèbre pour ses têtes anthropomorphes composées à partir de plantes, de fruits, d’animaux et autres éléments. 

Le peintre Giuseppe Arcimboldo naît en 1527 à Milan. Il y décède 1593.
Arcimboldo est répertorié pour la première fois en tant que peintre en 1549, à l’occasion de la réalisation de cartons de vitraux pour la cathédrale de Milan. Appelé à Vienne, Arcimboldo restera au service de la cour impériale des Habsbourg pendant 25 ans, de 1562 à 1587.

 En parallèle de son activité de portraitiste de la famille impériale (aujourd’hui méconnue en raison des difficultés d’identification et d’attribution de ces tableaux de facture classique), Arcimboldo réalise plusieurs séries qui suscitent l’engouement de ses contemporains : les Quatre Saisons, les Quatre Eléments et les Métiers ainsi que quelques natures mortes réversibles. Doué de multiples talents, Arcimboldo est également dessinateur de costumes et décors pour les innombrables manifestations et cérémonies qui ponctuent la vie à la cour, à Vienne comme à Prague mais aussi inventeur de jeux d’eau, conseiller artistique et illustrateur de la faune et de la flore pour le compte de grands scientifiques. 

 

 

Modalités pratiques :

Les sorties sont réservées aux adhérents UTL à jour de leur cotisation 2017/2018

Départ : 7h (Impératif)- rendez-vous à 6h50 Parking Roger Hanin SOUSTONS

Passage à 7h30 à CAPBRETON: Arrêt bus Place de la Gare (rendez-vous à 7h20)

Retour approximatif vers 19h – 19h30.

Participation financière :  41€ par personne (incluant transport, entrées 2 musées) 

Inscrivez-vous par mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et adressez votre chèque à l’UTL – Pôle Associatif, 18 rue de Moscou,  40140 Soustons, en précisant votre point de départ (Soustons ou Capbreton), l’inscription ferme se faisant à réception de votre règlement.

 

L’art moderne au service de l’identité Mexicaine : Frida KHALO, Diego RIVERA et les Muralistes

 Jeudi 14 décembre 2017 –  Salle de Maremne à Tosse 16h

Par Pascale LEPINASSE, Docteure en Anthropologie et Ethnologie, diplômée de l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales. Elle est aussi professeur d’Histoire de l’Art Indien et spécialiste de voyages culturels en Asie et au Proche Orient.

On connaît surtout Diego Rivera et Frida Kahlo, entrés ensemble dans la légende. Chef de file des « muralistes », Rivera est surtout célèbre pour ses grandes fresques historiques inspirées par les idéaux de la Révolution. Frida, elle, est une artiste de l’intime privilégiant les petits formats et les autoportraits. Echappant à toute convention, son œuvre renferme une originalité telle qu’elle échappe à toute tentative de classification.

 

 S’ils figurent tous deux au panthéon des artistes mexicains du XXe siècle, ils ne doivent cependant pas faire oublier les autres grands artistes de l’époque, nombreux et à l’inspiration multiple, à commencer par les muralistes entourant Diego Rivera. Ces artistes ont essentiellement travaillé entre 1880 et 1950, période au cours de laquelle s'est définie la nation mexicaine moderne. Pendant ces quelques 70 ans, la peinture mexicainea réalisé l’étonnante synthèse de la tradition « indigène » propre à l’Amérique Centrale, et de l’irrésistible attraction de ses artistes vers le Vieux Monde européen. Forgeant l'imaginaire collectif, ces productions artistiques, signées Rivera mais aussi Orozco, Siqueiras, ou encore Charlot, ont contribué à nourrir le sentiment d'identité nationale au sein du peuple mexicain.

Calligraphie & Enluminures

L'atelier fonctionne à un rythme hebdomadaire, chaque mardi de 10h à 12h, à Angresse, salle Amaniou (face à la mairie).

Son tarif annuel est de 180 € payables à l'inscription au moyen de 3 chèques de 60 € (débités en début de chaque trimestre).

Démarrage de l'atelier mardi  26 septembre 2017 à 10h. Inscription possible sur place.

 

 

 

 

 

 

 

L'atelier "Calligraphie - Enluminures" propose aux participants d'apprendre et de pratiquer les techniques d'écriture d'alphabets anciens ou rares. Le Gothique permet la mise en place des bonnes pratiques dans l'utilisation des outils, la rigueur de l'écriture, la position de la plume... Puis, selon les préférences et les attentes de chacun, seront abordés d'autres types d'alphabets. 

L'enluminure est une peinture ou un dessin exécuté à la main qui décore ou illustre un texte, généralement un manuscrit. Les deux techniques se complètent mais peuvent être réalisées indépendamment l'une de l'autre.

Chacun réalisera écritures et enluminures à partir de projets personnels, en bénéficiant de l'accompagnement et des conseils de l'animatrice.

Il est possible d'intégrer l'atelier en cours d'année.

 

Calendrier des ateliers 2017/2018 :

Les mardis de 10h à 12h

-        26 septembre 2017

-        3, 10 et 17 octobre,

-        7, 14, 21 et 28 novembre

-        5, 12 et 19 décembre

-        9, 16, 23 et 30 janvier 2018

-        6 et 27 février

-        6, 13, 20 et 27 mars

-        3 et 24 avril

-        15, 22 et 29 mai

-        5, 12, 19 et 26 juin

 

 

 

 

Art floral 2017-2018

 L'atelier animé par Nelly est reconduit pour la 3° année !

Il se déroulera à Saint Vincent de Tyrosse aux dates ci-dessous  de 10h à 12h

les jeudis :

5 octobre - 9 novembre - 7 décembre 2017

11 janvier - 1er février - 8 mars - 5 avril - 3 mai et 7 juin 2018